Antivirus : que faut-il retenir de ces programmes informatiques ?

Logiciel créé dans le but de sécuriser les données dans un équipement informatique, les antivirus sont d’une très grande utilité. Ils permettent d’éviter les attaques de virus et protègent non seulement le matériel informatique, mais également son utilisateur. Toutefois, de plus en plus de virus se créent et il faut régulièrement des logiciels actualisés pour les contrecarrer. Pour cela, on fait face aujourd’hui à une panoplie d’antivirus qui envahissent le marché. Pour en savoir plus sur cet outil, faisons un tour d’horizon sur la question.

Qu’est-ce qu’un antivirus ?

Un antivirus est un programme informatique censé vous protéger contre d’autres programmes malveillants appelés virus, qui s’en prend à vos fichiers. Lorsqu’ils sont installés sur un ordinateur, il joue deux rôles différents : la première est de vous permettre de naviguer en toute protection sur le web et la seconde est la possibilité d’analyser les supports de stockage. Ainsi, si vous disposez d’un disque dur, d’une clé USB ou d’un CD-ROM, vous pouvez vérifier leur fiabilité en passant à une analyse avec un antivirus.

On distingue sur le marché les antivirus payants et les antivirus gratuits. Les logiciels payants vous offrent un gage d’efficacité et de bon fonctionnement sur une période bien définie. Une fois le délai écouler, il vous suffit de renouveler l’abonnement pour toujours bénéficier des services de l’antivirus. Par contre, les logiciels gratuits sont rarement efficaces. Mais il en existe quelques offres plus ou moins efficaces, qui proposent une utilisation gratuite au début, afin de vous permettre de passer à la version payante si vous êtes satisfait.  

Fonctionnement d’un antivirus

Le fonctionnement de l’antivirus dépend, du point de vue technique, du virus qu’il détecte et du niveau d’infestation de l’ordinateur. Il est donc recommandé de prendre les mesures préventives contre ces virus.

Dans ce rôle, l’antivirus se charge de détecter la signature du virus par le processus de scan. C’est l’une des méthodes les plus anciennes et les plus utilisées par les concepteurs de ce type de logiciel. Elle consiste à analyser un support de stockage en recherchant une correspondance avec la signature du virus présent dans la base de données de l’antivirus. Cette étiquette qui lui permet de détecter la présence du virus est souvent en morceau de code ou en chaîne de caractères. Chaque virus en possède une, qui doit figurer dans la base de données de l’antivirus avant que ce dernier ne s’aperçoive de sa présence. Mais malgré tous les exploits qu’on lui chante, cette méthode de détection connaît ces limites en présence des virus appelés polymorphes, dont l’étiquette change constamment. L’avantage de la technique de scan est sa possibilité à détecter le virus dès son stockage sur le disque dur, lorsqu’une analyse est lancée, avant son exécution en mémoire. Pour rester efficace, toujours avec cette méthode, il est conseillé de mettre régulièrement l’antivirus à jour, afin d’ajouter les nouveaux virus dans sa base de données. En observant une fréquence d’une mise à jour par mois au minimum, votre ordinateur devrait bien se porter.

En dehors de cette méthode, on retrouve l’analyse heuristique, une méthode puissante permettant de venir à bout des virus préalablement inconnus de votre logiciel. Cette analyse cherche à détecter un virus en testant le fonctionnement de tous les logiciels suspects qu’elle repère. On observe cependant fréquemment de fausses alertes.

Outre la détection de virus lors d’une analyse, l’antivirus se charge de constamment surveiller le comportement de vos logiciels. En cas d’anomalie ou de réaction inhabituelle d’un logiciel, l’utilisateur est averti par un message d’explication du problème rencontré. Cette dernière fonctionnalité est indispensable lorsque vous surfez sur internet.

En cas de détection d’un virus, l’utilisateur fait face à trois propositions :

  • Réparation du fichier endommagé : l’antivirus est capable de réparer les dommages causés par le virus, mais cela n’est toujours pas possible.
  • Suppression du fichier : l’antivirus peut aussi passer directement à une suppression du fichier et donc du virus avec lui. Cette option est vivement recommandée, si le fichier n’est pas important. Dans le cas contraire, vous pouvez le mettre en quarantaine.
  • Mise en quarantaine d’un fichier endommagé : c’est la meilleure solution pour gagner du temps. L’antivirus se charge de mettre le fichier dans un dossier. Dès qu’il sera capable de le réparer, vous pourrez ensuite l’extraire et le réparer.

Pourquoi utiliser un antivirus ?

Les raisons d’utiliser un antivirus sont nombreuses. Mais la principale, vous l’aurez certainement déjà remarqué, c’est bien évidemment la protection de vos fichiers personnels.

En effet, vous stockez une très grande majorité de vos données sur votre ordinateur. Que ce soit des photos, des documents importants, vos historiques de navigation, etc. il est important de les protéger pour ne pas les retrouver dans la nature. Surtout si ces données sont exploitées par de mauvaises personnes, elles peuvent très rapidement nuire à votre réputation. Il est également possible d’utiliser ces données pour vous atteindre financièrement.

Malheureusement, on ne peut plus parler de plateforme 100 % sécurisée de nos jours, car autrefois, seuls les ordinateurs étaient concernés. Mais actuellement, les virus sont déployés sur les smartphones, que ce soit iOS ou Android, sur les tablettes et même sur les Mac. Face à cela, une question cruciale se pose : quels sont les principaux antivirus utilisés ? La réponse à cette question n’est pas une liste exhaustive, mais dépend essentiellement du choix des utilisateurs.

Comment choisir son antivirus ?

Comme vous l’avez certainement compris, l’antivirus prend en compte beaucoup de techniques selon la plateforme qu’il analyse. Il est donc essentiel de choisir efficacement ce dernier, afin de mieux profiter des avantages qu’il peut offrir.

Le coût d’un antivirus

Bien qu’il soit possible de trouver des logiciels gratuits pour assurer la protection de vos données, leur efficacité laisse toujours à désirer malgré les efforts des concepteurs. Il est donc conseillé de prévoir un budget pour l’achat de votre antivirus. Le prix de ces logiciels varie selon les fonctionnalités, l’éditeur et la durée de l’engagement. On note généralement une fourchette de 35 à 80 € par an. Ce prix peut toutefois évoluer, car certains éditeurs proposent des licences pouvant aller jusqu’à 3 ans et la possibilité d’installer le logiciel sur plus d’un ordinateur.

Avant de retenir un prix définitif pour l’achat de votre antivirus, n’hésitez pas à comparer les offres. Vous pouvez également profiter de la période d’essai gratuit que proposent la plupart des éditeurs, afin de vérifier l’efficacité du logiciel.

Optez pour un antivirus gratuit ?

Les performances des antivirus gratuits sont pratiquement identiques à ceux des antivirus payants. Une nouvelle pas très étonnante, car les mesures de conception sont pratiquement les mêmes. De plus, les gratuits sont souvent légers et faciles à utiliser. Cependant, payer de l’argent pour se faire protéger aura toujours plus d’avantages que celui obtenu gratuitement. Ainsi, on observe un faible impact des logiciels gratuits sur les performances des ordinateurs. De plus, les utilisateurs seront constamment harcelés de publicité, les poussant à passer une version payante. Mais en contrepartie, vous pouvez les changer à tout moment, c’est un peu à ça que sert la gratuité.

Autres critères importants pour réussir son choix

Avant de passer à l’installation du logiciel, assurez-vous que vous disposez de l’espace requis sur votre disque dur. Cette donnée est souvent fournie par le concepteur. Renseignez-vous ensuite sur l’impact qu’aura l’installation du logiciel sur les performances de votre ordinateur. Surtout si ce dernier est obsolète, il pourrait causer des dommages à vos documents. Veillez donc à installer la version du logiciel qui convient à votre ordinateur. Pour limiter les risques, vous pouvez passer à l’installation d’une version d’essai, afin d’évaluer son impact sur votre ordinateur. Enfin, n’oubliez pas de veiller à la prise en main du logiciel. Moins vous êtes techniciens ou experts en sécurité informatique, plus il vous faut un logiciel facile à manipuler. Dans le cas contraire, le paramétrage risque d’être faussé, ce qui entrainera constamment de fausses alertes. Si vous vous sentez incapable de paramétrer, n’hésitez pas à faire appel à un expert.

Manuel
News Reporter
Un peu geek sur les bords, j'aime tout ce qui est lié aux nouvelles technologies, au point d'en avoir fait un blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *