Comment utiliser Facebook et Google en Chine ?
Google est un site que nous adorons et utilisons tous au quotidien. Malheureusement, il est impossible d’accéder à ce moteur de recherche en territoire chinois ; ce concurrent numéro 1 de Baidu étant bloqué. Pareil pour d’autres sites populaires tels que Facebook, Twitter ou encore YouTube où le gouvernement chinois par l’intermédiaire de son pare-feu a réussi à bloquer l’accès. Toutefois, il existe bien des voies et moyens que vous pouvez emprunter pour accéder à ces sites qui semblent aujourd’hui indispensables à notre quotidien. Découvrez sans plus tarder comment utiliser Google et Facebook en Chine.

Accéder à Facebook en Chine grâce à un VPN

Si vous faites partie de ceux-là qui ne peuvent pas rester une journée sans se connecter à Facebook, alors évitez de voyager en Chine sans prendre vos précautions. En effet, sans VPN, il vous est impossible d’accéder au fameux réseau social américain au sein de l’Empire du Milieu ; la censure chinoise ayant bloqué les accès.

Qu’est-ce qu’un VPN, et pourquoi l’utiliser ?

Le VPN (Réseau Virtuel Privé), en réalité, est une connexion cryptée (à partir d’un serveur à distance) qui vous permet d’avoir accès à Internet, et ce malgré les restrictions du pare-feu. Il affecte l’ensemble de votre trafic Internet, ce qui voudra dire que Skype ni aucun autre service de messagerie ne peut se retrouver coincé par le pare-feu.
Cependant, précisons qu’un VPN ne sert pas qu’à contourner la censure Internet. En effet, il sert aussi à protéger votre identité en ligne ; autrement dit, il vous permet de naviguer en tout anonymat. Pour ce faire, il crypte toutes vos informations personnelles pour les protéger du vol ou de leur surveillance par des tiers, par exemple votre fournisseur d’accès Internet ou autres.
Vous n’avez rien à cacher, vous dites-vous ? Eh bien, laissez-nous vous dire qu’en se connectant par exemple sur le réseau Wi-Fi d’un hôtel, un pirate informatique situé sur le même réseau dans le même hôtel que vous peut très facilement accéder à vos informations envoyées depuis votre PC ou n’importe quel autre appareil connecté. Lesdites informations peuvent concerner votre compte bancaire, vos identifiants Facebook, Twitter ou autres, vos photos personnelles, etc. Allumer son VPN devrait donc être une habitude lorsqu’on navigue sur Internet depuis un réseau public.
Par ailleurs, avec un VPN, vous pouvez aussi accéder aux contenus géographiquement restreints. Lorsqu’on prend Netflix par exemple, nous savons tous que la plupart de ses contenus ne sont accessibles qu’aux utilisateurs situés aux États-Unis. Si vous voyagez en Europe ou en Afrique, vous ne pourrez donc pas visionner le dernier épisode de votre série préférée à cause simplement des restrictions géographiques. Mais avec VPN, vous ne rencontrerez guère ce problème.
Les VPN, il faut le dire ne sont pas gratuits. En effet, certains proposent des forfaits mensuels, et d’autres annuels. Il suffit de savoir choisir le meilleur pour profiter pleinement d’Internet partout dans le monde. Car parmi eux, il y a certains principaux qui ont été déjà bloqués par le gouvernement chinois, et qui donc ne sont plus accessibles. Prenez alors la peine de vérifier cette information auprès de l’agence qui propose l’abonnement. Ne manquez pas non plus d’aller sur le web pour lire les commentaires d’autres utilisateurs.

Télécharger et installer son VPN

Avant de vous envoler pour la Chine, vous devez télécharger et installer tous les logiciels nécessaires. Si certains services VPN vous fournissent un client VPN qu’il faut installer sur son ordinateur, d’autres par contre fournissent des identifiants de connexion qu’il faut insérer dans le gestionnaire des connexions de Windows ou Mac. Par ailleurs, certains services proposent également des applications mobiles utilisables sur Android, iPad ou iPhone.

Important : Si nous insistons sur le fait qu’il faut configurer son VPN avant de s’envoler pour la Chine, c’est pour pouvoir contacter plus facilement votre service client en cas de problèmes.

Connecter son VPN

Après avoir téléchargé et installé votre VPN, il ne vous reste maintenant qu’à vous connecter. Pour ce faire, vous pouvez soit lancer le client soit entrer vos identifiants VPN dans les paramètres de connexion de votre système d’exploitation :

  • Sur Windows, recherchez ‘’VPN’’ dans votre ordinateur et sélectionner ‘’Ajouter une connexion VPN’’. Ensuite, entrez les informations demandées (serveur, nom d’utilisateur et mot de passe) ; ces informations devraient vous être fournies par votre service VPN.
  • Sur Mac, allez dans le Menu Apple et sélectionnez les Préférences Système. Ensuite, choisissez ‘’Réseau’’ et cliquez sur le bouton ‘’Ajouter’’ (+) situé en bas de la liste. Une fois la liste des options affichée, sélectionnez VPN et choisissez le type de VPN auquel vous voulez vous connecter (cette information devrait vous être fournie par votre service VPN). Et comme c’est le cas sur Windows, entrez maintenant les paramètres de votre VPN (serveur, nom d’utilisateur et mot de passe).
  • Pour finir, cliquez sur ‘’Connecter’’. Normalement, votre VPN devrait se connecter automatiquement. En cas d’échec de connexion, contactez le service d’aide associé à votre VPN.

Une fois votre VPN connecté, vous pouvez maintenant accéder à Facebook. La connexion peut être lente, ce qui est normal vu la distance qui vous sépare du serveur VPN.

Utiliser un proxy pour se connecter à Facebook en Chine

Un proxy est un site web généralement situé dans un autre endroit géographique et qui vous permet d’accéder à d’autres sites. Autrement dit, si votre proxy est en France et que vous accédez à Facebook par son intermédiaire, c’est à croire que vous étiez connecté à Facebook depuis la France.
Les proxys doivent être testés avant utilisation d’autant plus que la Chine n’a jamais cessé de les chercher afin de les bloquer. Aussi, leur programmation n’est toujours pas assez efficace pour être totalement compatible avec tous les réseaux sociaux.

Important : Pour utiliser un proxy (qu’il soit gratuit ou sécurisé) vous n’avez besoin de rien installer sur votre ordinateur comme c’est le cas avec le VPN, car tout ici est basé sur le web.

Qu’en est-il de Google ?

Si Google est facilement accessible en Europe et aux États-Unis, il n’a malheureusement pas une si tranquille vie en Chine où le boss demeure incontestablement Baidu. Lorsque vous tenterez donc d’accéder à ce moteur de recherche depuis le pays de Mao, le fournisseur d’accès à Internet va analyser votre requête et vous empêcher d’y accéder.
Il est vrai que dans de telles circonstances vous pourrez, pour éviter tout protocole, utiliser Baidu. Mais le hic est que ce moteur de recherche vous enverra uniquement des résultats de recherche chinois et bloquera le reste du monde. À en croire ce qui se raconte, le gouvernement chinois aurait choisi de bannir Google et les autres sites web afin d’empêcher les citoyens chinois de rester au courant de l’actualité mondiale. Mais rassurez-vous, il existe bien évidemment une solution qui vous permettra de débloquer Google en Chine et d’utiliser ce moteur de recherche.

Choisir un VPN

Découvrez ci-dessous quelques VPN que vous pourrez télécharger afin de profiter pleinement de Google en Chine. Toutefois, il est possible que certains d’entre eux soient déjà découverts et désactivés par le gouvernement chinois. Le mieux serait donc de mener vos enquêtes (s’il est banni ou non) avant de télécharger.

  • Fqrouter : gratuit, ce VPN fonctionne bien avec Android, surtout si votre smartphone est doté d’un système d’exploitation personnalisé. Il dispose d’un proxy stable et d’un large panel de fonctions.
  • SuperVPN : lui aussi fonctionne très bien avec Android. La période d’essai (30 jours) est gratuite.
  • ExpressVPN : ce VPN est conçu pour fonctionner à pleine vitesse et de manière optimale en Chine. Il héberge des serveurs à Hong Kong, au Singapour, au Japon et même sur la côte ouest des USA. En cas d’insatisfaction, un remboursement peut être demandé dans les 30 jours, et ce sans avoir à vous justifier. ExpressVPN, il faut le préciser, accepte PayPal, la plupart des cartes de crédit, Bitcoin, Unionpay, Alipay, Webmoney et CashU.
  • VPN.AC : entre autres fonctionnalités offert par ce VPN, nous avons la possibilité pour les utilisateurs chinois de faire passer du trafic OpenVPN pour du trafic SSL normal. VPN.AC a des serveurs à Hong Kong, à Singapour et sur la côte ouest des USA. Avec ce service, vous avez également la possibilité d’échanger en pair-à-pair avec China Telecom et avec China Unicom.
  • VyprVPN : configuré avec OpenVPN, VyperVPN fonctionne très bien avec Windows et Linux. Le service vous offre 500 Mo gratuitement chaque mois. Il faudra payer si vous en voulez plus.

Télécharger et installer son VPN

Pour télécharger et installer votre VPN, il vous suffira primo de chercher sur Internet le client VPN que vous envisagez d’utiliser. Une fois la recherche lancée, vous devez trouver un lien vers le site web du protocole VPN. Au cas où vous ne trouveriez pas de site web, essayez alors de télécharger un programme sur un site de torrents.
Ensuite, lancez le programme de VPN. L’interface peut être différente selon chaque VPN. Toutefois, il vous sera presque toujours demandé de choisir un pays ; ce pays, c’est bien celui depuis lequel vous allez donner l’illusion d’accéder à Google. En fait, le VPN altère votre adresse IP pour donner l’impression que vous accédez au site depuis le pays étranger choisi. Si le VPN que vous avez choisi n’est pas bloqué par le gouvernement chinois, alors vous devez être en mesure de contourner le Grand Pare-feu et d’accéder par conséquent à Google bien qu’étant en Chine.
Un conseil ? Si vous êtes en Chine, il est recommandé de se connecter à un serveur VPN en Asie (par exemple en Chine, à Hong Kong, à Bangkok…). L’autre option avantageuse recommandée est de se connecter sur un serveur sur la côte ouest de l’État américain (Los Angeles, San Francisco, Portland, etc.).
Généralement, les utilisateurs chinois visitent des sites hébergés en Chine continentale. Pour que la connexion soit high, il faut donc que le serveur soit le plus près possible du pays. Les Occidentaux de leur côté ont besoin d’un serveur qui soit non loin du serveur du pays d’origine. En d’autres termes, pour accéder à un site web qui se trouve aux États-Unis, il faudra choisir une adresse IP nord-américaine.
Par ailleurs, retenez que travailler via VPN exige beaucoup plus de bande passante qu’une connexion Internet standard. En outre, il serait très difficile, voire impossible, de travailler via un VPN avec une connexion Internet bas débit, en particulier celle d’un réseau public comme un bar, un aéroport, un hôtel, etc.

Utiliser un VPN est-il illégal ?

Techniquement parlant, l’utilisation d’un VPN jusqu’à preuve du contraire est bien légale. En effet, jusque-là, le gouvernement chinois n’a jamais déclaré qu’il était illégal de se servir d’un VPN pour contourner le « Grand Firewall ». De même, aucune personne n’a été encore à notre connaissance arrêtée pour avoir utilisé un VPN.

Utiliser le navigateur Tor pour accéder à Google et Facebook

Tor est un réseau distribué sous le couvert de l’anonymat et qui peut être utilisé pour contourner la censure chinoise. À l’opposé des VPN qui restent actifs en arrière-plan et qui vous donnent la main pour pouvoir utiliser votre navigateur préféré, Tor, lui, ne fonctionne qu’à partir de son navigateur. Pour l’utiliser, vous devez donc nécessairement télécharger le navigateur depuis le site Tor Project.
Le navigateur Tor, il faut le souligner, est une version modifiée de Firefox. À quelques exceptions près, les interfaces des deux navigateurs se ressemblent comme deux gouttes d’eau. L’avantage principal avec Tor est qu’il peut être utilisé pour contourner les pare-feu à l’aide de ses ponts. Et contrairement à Firefox, il vous sera demandé à l’ouverture de Tor de choisir un bridge à paramétrer dans une petite fenêtre. Cette dernière indiquera le statut de la connexion ; la connexion au bridge peut prendre entre dix et trente secondes.

Des inconvénients ?

Le seul et principal inconvénient lié à l’utilisation de Tor est la difficulté pour les utilisateurs d’accéder rapidement aux sites Internet : le temps de chargement des pages est plus long qu’avec un VPN. Une situation qui peut facilement se comprendre d’autant que ce navigateur n’est pas à la base construit pour contourner des pare-feu, mais plutôt pour protéger la vie privée des utilisateurs. Autrement dit, pour être sûr que les utilisateurs naviguent anonymement sur Internet. Si la connexion est lente, c’est aussi parce que Tor utilise une technologie qui permet de faire passer l’information au travers d’un grand nombre de relais dans le monde entier. Les données devant traverser des milliers de relais et une grande distance avant de vous parvenir, il est donc plus que normal que les pages prennent du temps pour se charger.

Important : Étant donné que Tor est préoccupé par votre anonymat, vous serez donc chaque fois déconnecté (automatiquement) de vos différents comptes une fois que vous fermez le navigateur.

Quels sont les sites bloqués en Chine ?

Google et Facebook ne sont pas les seuls deux sites bloqués par le Grand Pare-feu du gouvernement chinois. Découvrez ci-dessous les sites inaccessibles en Chine :

  • Google et l’ensemble des services et applications Google, à savoir : Gmail, YouTube, Google Play, Google Map, Google Translate, Google Plus, etc. ;
  • Les réseaux sociaux comme Facebook, Twitter, Instagram, Pinterest, Reddit, etc. ;
  • Les sites de blogging comme WordPress, Blogspot, Tumblr ;
  • Les applications de messageries instantanées comme WhatsApp, Snapchat, Skype ;
  • Les services de stockage de données en ligne comme Dropbox, Evernotes, etc. ;
  • Les sites de médias comme Bloomberg, The New York Times, Wall Street Journal, BBC, etc. ;
  • Certains sites ou applications utiles tels que Flickr, Vimeo, SoundCloud, Spotify, Kindle Store, etc.
Manuel
News Reporter
Un peu geek sur les bords, j'aime tout ce qui est lié aux nouvelles technologies, au point d'en avoir fait un blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *