Confidentialité en ligne : comment bien utiliser un logiciel VPN ?

La confidentialité en ligne est une question qui est au centre des débats depuis l’avènement d’Internet. Dans ce sens, de nombreuses technologies telles que les VPN ont été développées afin de veiller au mieux à la vie privée des internautes. Comment faire pour obtenir un VPN ? Quel est le mode d’emploi d’un VPN ? Quel fournisseur de services VPN devez-vous choisir pour bénéficier d’une protection optimale ? Voilà autant d’interrogations pour lesquelles vous allez découvrir les réponses dans cet article.

Obtenir votre VPN

Pour commencer par utiliser un VPN, vous devez tout d’abord l’avoir sur votre appareil. Étant donné que les VPN sont des applications, il faut les télécharger. Comment procède-t-on exactement ? Si après vos investigations, vous avez choisi d’adopter un VPN X par exemple, il va falloir vous rendre sur le site Internet officiel du fournisseur de ce VPN. Une fois sur le site, en fonction des conditions d’accessibilités en vigueur, vous allez pouvoir télécharger l’application et souscrire à une offre de votre choix. Pour le paiement, il est possible d’utiliser les portefeuilles électroniques conventionnels.

Une autre méthode est de rechercher directement l’application à partir d’une bibliothèque d’applications compatibles avec votre appareil (Google Play Store, Apple App Store, Microsoft Store…). Si elle s’y trouve, alors vous pouvez la télécharger directement et souscrire à un abonnement.

Pour avoir une idée sur les meilleurs VPN pour routeur disponibles sur le marché actuellement, vous pouvez vous rendre sur le site www.vpnmag.fr. Vous y trouverez également une gamme complète d’informations très pratiques sur le fonctionnement et l’utilisation des VPN.

Choisir la bonne version de l’application

Avant de télécharger un VPN, quelle que soit sa provenance, vous devez vous assurer qu’il ne s’agit pas d’une version antérieure de l’application.

Les VPN sont mis à jour de façon perpétuelle afin de protéger au mieux les utilisateurs. Il serait dommage que vous vous exposiez à un risque d’insécurité pour n’avoir pas téléchargé une version à jour de votre VPN. C’est donc très important d’avoir la dernière version en date et de vérifier régulièrement si des mises à jour sont disponibles. Dans ce sens, l’activation de la fonctionnalité de recherche automatique des mises à jour, après l’installation, peut être d’une grande aide.

Le choix de l’offre

Comme évoqué précédemment, le choix d’une offre est nécessaire pour utiliser un VPN. La majorité des fournisseurs de VPN propose des offres variables en fonction de la durée que couvre l’abonnement. Ainsi, vous aurez peut-être le choix entre un abonnement mensuel, un abonnement annuel et un abonnement trisannuel. Gardez à l’esprit que pour bénéficier pleinement des services d’un VPN, il est capital de souscrire à une offre payante. De cette manière, vous n’aurez aucune censure relativement à certaines spécifications techniques telles que la vitesse de la connexion Internet ou le débit de la bande passante. Vos données de navigation seront également protégées de manière optimale (elles ne seront pas utilisées à des fins commerciales).

Note : La plupart du temps, la tarification des VPN est dégressive. C’est-à-dire que plus la durée de souscription est importante, plus le coût relatif diminue.

Comment mettre en marche le VPN ?

Après avoir choisi et installé le VPN qui vous convient le mieux, il faut maintenant le mettre en marche. Pour commencer, vous devez ouvrir l’application en cliquant sur l’icône du VPN situé sur votre bureau ou dans votre menu d’utilisateur. Une fois l’interface ouverte, il vous sera demandé de renseigner vos identifiants de connexion afin d’ouvrir une session. Passée cette étape, vous allez pouvoir définir certains paramètres tels que le serveur et le protocole de connexion afin de déployer le VPN (certains VPN peuvent prédéfinir ces réglages).

Le choix du serveur

Dans le langage informatique, un serveur est un ordinateur ou un système qui donne l’accès à un réseau (tous les appareils voulant accéder au réseau doivent nécessairement s’y connecter). Le principe reste le même pour les VPN à la seule différence qu’ici, les serveurs permettent d’accéder à Internet à partir de diverses locations. Si vous êtes en France par exemple et que vous désirez accéder à Netflix USA, il est nécessaire de contourner la censure géographique. Pour ce faire, vous allez vous connecter au serveur USA de votre VPN afin d’obtenir une adresse IP localisée aux États-Unis. Ainsi, vous pourrez accéder à l’intégralité des programmes comme si vous étiez sur place. Le choix du serveur que vous allez effectuer pour lancer votre VPN doit donc dépendre de l’usage que vous désirez en faire. Il est également important de tenir compte de la proximité de celui-ci : un serveur VPN trop distant est susceptible de rendre votre connexion plus ou moins lente. C’est d’ailleurs pourquoi il est conseillé de choisir un VPN qui dispose de plusieurs serveurs localisés aux 04 coins du globe. Si toutefois vous constatez en cours d’utilisation qu’un serveur n’offre pas une rapidité de connexion optimale, n’hésitez pas à basculer vers un autre serveur.

Le choix du protocole

Les protocoles sont des normes sécuritaires qui régissent les transmissions de données entre périphériques. Dans l’univers des VPN, on en distingue principalement 06. Chacun d’eux présente ses particularités et est adapté à un usage spécifique bien défini. On a :

  • Le PPTP (Point-to-Point Tunneling Protocol) ;
  • Le SSTP (Secure Socket Tunneling Protocol)
  • Le L2TP ;
  • Le OpenVPN ;
  • L’IPSec ;
  • Le SoftEther.

Comme pour les serveurs VPN, les choix des protocoles dépendent fondamentalement de l’usage que vous désirez en faire. Bien qu’il existe des protocoles très populaires de par leur efficacité, retenez qu’il n’y a pas vraiment de protocole standard.

Si vous désirez télécharger des torrents avec un VPN sur les sites de téléchargement libre, le protocole idéal est SoftEther. Il offre 03 garanties majeures que sont :

  • La stabilité ;
  • La rapidité ;
  • La sécurité.

Si votre objectif est juste de surfer en toute rapidité sur Internet, alors PPTP est le meilleur protocole pour vous. Il offre une meilleure expérience en streaming et permet de contourner aisément les censures géographiques. C’est aussi le protocole le plus facilement configurable. La plupart des VPN l’adoptent même par défaut.

Si vous êtes en quête de sécurité et de stabilité, il faudra utiliser OpenVPN. Avec un cryptage 256-bit, il est le meilleur du marché dans ces catégories.

Il est possible qu’un protocole soit directement intégré à votre VPN ou que votre fournisseur vous en recommande un. Dans ces cas, vous n’aurez qu’à suivre les instructions qui vous seront données et le tour est joué.

La prise en main du VPN

Après avoir ouvert et configuré votre VPN, il faut le lancer. Pour cela, deux options se présentent :

  • La tunnellisation complète de la connexion Internet de l’appareil ;
  • La mise sous VPN d’applications spécifiques.

La tunnellisation complète

La tunnellisation complète est un concept très simple. Il consiste à rendre privée toute connexion depuis l’appareil. Ainsi, quels que soient les applications utilisées ou les sites visités, le VPN sera fonctionnel. Si vous déployez votre VPN en mode tunnellisation complète, vous bénéficierez d’une protection optimale.

La mise sous VPN d’applications spécifiques

Pour une raison ou une autre, il peut arriver que vous n’ayez pas envie de déployer le VPN pour tout l’appareil. Dans ce cas, il faut exécuter le VPN sur des applications spécifiques. Vous pouvez par exemple limiter le fonctionnement du VPN à un navigateur ou au logiciel d’un réseau social.

Comment savoir si le VPN est en marche ?

Les applications VPN ont été conçues de manière à pouvoir fonctionner en arrière-plan.

Il se peut donc que vous ayez quelques difficultés à identifier leur état de fonctionnement. Pour les smartphones (Android, iOS et autres), le fonctionnement d’un VPN se caractérise par la présence d’une clé au niveau de la barre de réseau. En fonction du type de téléphone, la clé peut se situer à des emplacements différents sur la barre. Si vous recherchez de plus amples détails (tels que la vitesse de la connexion internet ou le statut du VPN), vous n’aurez qu’à tirer la barre de notification vers le bas pour les obtenir.

Pour les ordinateurs, la manœuvre est également très simple. Il suffit d’aller voir dans les paramètres réseau & Internet (ou centre de notification pour Windows 10) et de vérifier si la connexion VPN est bien active. Certaines extensions permettent également d’être au courant du statut de fonctionnement du VPN directement à partir d’un navigateur.

Comment vérifier si votre VPN fonctionne bien ?

Vous avez mis en marche le VPN et vous voulez vous assurer qu’il fonctionne vraiment ? Rendez-vous sur le site mon-ip.net et vérifiez si les données qui s’affichent correspondent bien à ceux que vous avez définis avec le VPN. Par exemple si vous vous êtes connecté avec un serveur chinois, l’interface du site doit afficher une adresse IP chinoise avec la localisation correspondante.

Un autre moyen de vérification est d’essayer d’accéder à un site Internet géocensuré après avoir mis en marche le VPN. Si le site vous donne l’accès, c’est que votre VPN fonctionne correctement.

La configuration manuelle d’un VPN (sans application)

Les appareils disposent de VPN intégrés qui peuvent être configurés afin de se substituer aux applications. Pour réussir à le faire, vous avez besoin au préalable de certaines informations à savoir :

  • Une adresse de serveur VPN ;
  • Un protocole de connexion ;
  • Un nom d’utilisateur ;
  • Un mot de passe.

L’adresse de serveur et le protocole de connexion vous sont communiqués par votre fournisseur. Quant au nom d’utilisateur et au mot de passe, ils correspondent à vos identifiants de connexion.

Une fois que vous avez réuni toutes ces informations, vous pouvez à présent procéder à la configuration de votre VPN. L’option VPN se retrouve généralement dans les paramètres Réseau & Internet (pour les appareils sous iOS, elle se situe dans Réseau). Il faut alors créer un nouveau profil VPN et y renseigner les informations adéquates. Le VPN sera automatiquement lancé après l’établissement de la connexion avec le serveur distant.

Notez tout de même que les modalités de réglages peuvent légèrement varier d’un appareil à l’autre.

Les possibilités d’installation

Selon les usages voulus, un VPN peut offrir de nombreuses possibilités d’installation. Celles-ci concernent généralement 05 types d’appareils que sont :

  • Les ordinateurs (Windows, Mac) ;
  • Les smartphones (Android, iOS) ;
  • Les routeurs ;
  • Les smart TV ;
  • Les consoles de jeu (Xbox one, Xbox 360).

Les ordinateurs et smartphones

L’utilisation la plus fréquente des VPN se fait sur les ordinateurs et smartphones. Comme indiqué précédemment, l’installation des VPN sur ces appareils est très facile. Vous pouvez même les configurer manuellement en vous référant aux rubriques précédentes.

Les smart TV

Une smart TV est une télévision connectée. Si vous le désirez, vous pouvez configurer un accès VPN sur votre TV connectée en procédant de la même manière que pour les ordinateurs. Toutefois, il convient de notifier que tous les modèles de smart TV ne disposent pas de cette fonctionnalité.

Les consoles de jeux

Il est possible de bénéficier d’une protection VPN sur une console de jeux. Pour mettre en place cet accès, vous avez le choix entre deux méthodes. La première méthode consiste à se connecter à un routeur préalablement tunnellisé par un VPN. Vous pouvez également effectuer le partage à partir de la connexion VPN de votre PC.

Les routeurs

L’utilisation des VPN sur routeurs est très répandue. Il s’agit d’un moyen très efficace pour sécuriser votre trafic. Au lieu de souscrire à un abonnement individuel pour chacun de vos appareils connectés, vous n’aurez qu’à tunnelliser la connexion directement à partir du routeur. Le signal qu’il émet est donc crypté de manière à ce que toute connexion à partir du routeur puisse être anonyme.

Si vous désirez faire passer directement votre routeur sous VPN, il va falloir vérifier si votre fournisseur propose ce service (tous ne le proposent pas, malheureusement). C’est d’ailleurs l’un des critères qui entrent en ligne de compte dans le choix d’un bon VPN.

Quelques conseils d’usage pratiques

Pour bénéficier d’une protection VPN complète, il y a certaines astuces que vous pouvez considérer.

Les VPN gratuits

Comme évoqué brièvement au début de cet article, vous devez en général vous abstenir des VPN entièrement gratuits. Leur politique de confidentialité est généralement inefficiente ce qui explique le niveau de sécurité relativement bas qu’ils offrent. Certains d’entre eux réduisent même délibérément la bande passante des comptes gratuits afin de booster celles des comptes premiums.

Notez qu’il existe également certains VPN payants qui offrent une période d’essai gratuite avant démarrage de la facturation. Cette mise en garde ne les concerne pas.

La mise en marche du VPN

La manière dont la mise en marche d’un VPN est gérée peut influencer le niveau de sécurité qu’il offre. Pour prévenir tout écueil, vous devez éviter d’arrêter fréquemment le VPN alors que vous êtes connecté à Internet. Autrement, une partie de votre trafic pourrait être facilement intercepté et retracé. Par contre, lorsque vous êtes hors-ligne, il est préférable de fermer le VPN.

Optez pour un VPN no log

Un VPN no log ne stocke aucune donnée de connexion des utilisateurs. Si vous n’avez pas encore adopté un fournisseur de services VPN, n’oubliez pas de prendre en compte ce critère dans votre choix.

Que retenir à présent ? Les VPN sont des logiciels permettant d’assurer votre sécurité sur Internet. Leur mode de fonctionnement est relativement simple et vous n’aurez qu’à suivre ces quelques instructions pour pouvoir les utiliser de façon optimale. N’hésitez pas à consulter les articles disponibles sur VPN MAG pour en savoir plus.

Manuel
News Reporter
Un peu geek sur les bords, j'aime tout ce qui est lié aux nouvelles technologies, au point d'en avoir fait un blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *