Ces 4 raisons qui vous feront repenser votre confidentialité en ligne

Vous entendez souvent parler de quelqu’un qui s’est fait pirater son téléphone, compromettre ses courriels ou voler ses informations bancaires en ligne. Et pourtant, vous vous dites « ça ne m’arrivera jamais. » La vérité sur ce sujet est que la cybercriminalité est en augmentation. Globalement, la cybercriminalité est le deuxième crime le plus signalé, mais cela prend en moyenne 146 jours à la victime pour se rendre compte de ce qui s’est passé. C’est une combinaison mortelle : ça arrive tout le temps, mais la plupart des gens ne se rendent pas compte que cela leur est arrivé pendant près de cinq mois après les faits.

La cybercriminalité est particulièrement douloureuse dans le sens où vous ne savez pas toujours ce qui a été volé. Voir vos données compromises signifie qu’elles peuvent être utilisées dans le monde entier, la plupart du temps sans même que vous le sachiez. Vos informations personnelles pourraient être utilisées pour obtenir des ordonnances, pour demander des cartes de crédit, établir une fausse identité, et plus encore. Si vous avez un compte médias sociaux, une adresse email, un abonnement à un service en ligne, si vous faites des achats en ligne ou utilisez un smartphone, vous devez vous informer sur la confidentialité en ligne avant qu’il ne soit trop tard. Voici quatre raisons de commencer à se soucier de votre confidentialité en ligne.

Empêcher le vol d’identité

Lorsque quelqu’un recueille suffisamment de données pour se faire passer pour vous en ligne, vous êtes déjà dans la mouise jusqu’au cou. En 2017, 16,7 millions de personnes ont été victimes de vol d’identité, et les pirates et scammers ont volé de l’argent, commis des fraudes fiscales, fait des ventes pyramidales, préparé une ordonnance, et plus encore. Comment pouvez-vous arrêter de faire partie de ces chiffres ? Pour commencer, ne jamais donner vos informations personnelles lors d’un appel téléphonique ou par courriel. De plus, n’utilisez pas votre vrai nom sur les médias sociaux – créez un compte avec votre prénom ou surnom ou tout autre moyen de vous identifier.

 

Maintenir sa réputation en ligne

Vous postulez un nouveau travail ou espérez une grosse promotion ? Soyez conscient que 70 % des employeurs vérifient vos profils de médias sociaux et vous cherchent directement sur Google pour en savoir plus sur vous. Si vous avez conscience de votre empreinte en ligne, cela ne devrait pas être un problème. Si vous avez été piraté à un moment donné dans le passé, vous pourrez trouver des choses désagréables sur vous-même comme des comptes médias sociaux clonés, ou votre email ou votre nom utilisé pour poster dans des forums, pour envoyer des spams, ou pire. Si vous voulez rester dans la course, faites une recherche Google sur votre nom tous les mois, et faites la même chose sur les principaux réseaux sociaux pour voir si quelque chose remonte.

 

Arrêtez d’être traqué

Certains des logiciels malveillants les plus inoffensifs et difficiles à repérer sont appelés spyware. Ils ne corrompent pas votre système, ils suivent simplement le moindre de vos déplacements, l’enregistrent et l’envoient là d’où ils viennent. Les spyware arrivent souvent sur votre ordinateur sous la forme de chevaux de Troie (ou Trojan) – un logiciel qui semble légitime, mais qui a quelque chose caché à l’intérieur. Les spyware ne peuvent pas détruire votre réputation, mais ils enregistrent toute frappe de touche, transaction, et site web que vous visitez. À un moment donné, ces informations seront vendues au plus offrant, qui pourra faire ce qu’il désire avec toutes vos informations.

 

Protégez vos amis et votre famille

Ce n’est pas seulement vos fesses qui auront chaud si votre ordinateur est piraté ou si votre téléphone est volé. Prenez le temps qu’il faut pour déterminer combien d’informations personnelles sur vos proches vous avez : textos, courriels, messages vocaux, photos, numéros de téléphone, date de naissance, adresse physique, adresse email, un vrai coffre au trésor à piller pour tout cybercriminel. Le fait de laisser votre téléphone débloqué ou de ne jamais changer de mot de passe leur donne un avantage pour prendre le contrôle de vos données et de celles des personnes qui comptent le plus pour vous. 

Afin de prévenir le piratage de vos données, l’espionnage de votre activité sur ordinateur, ou l’usurpation de votre identité, il va falloir adopter des gestes indispensables à intégrer dans vos habitudes numériques.

Changez régulièrement de mot de passe

Par pitié, ne choisissez pas 123456 pour « protéger » votre ordinateur… Saviez-vous que ce mot de passe (ainsi que AZERTY) fait encore partie des plus utilisés par les internautes à travers le monde ? Notez bien que n’importe quel pirate sur la planète essayera ces mots de passe-là en premier pour tenter de pénétrer votre système. Même un collègue de bureau mal intentionné ou un peu fouineur pourra accéder à votre espace de travail, et tous vos fichiers, en essayant ces suites de caractères naïves.

Non seulement il va falloir vous habituer à changer de mot de passe environ une fois tous les 4 mois environ, c’est un délai raisonnable, ne donnant pas le temps de décoder votre suite à un programme de forçage de mot de passe, tel que le fameux John the Ripper. Mais en plus, il est vraiment vital (et on ne le répétera jamais assez), de composer votre mot de passe avec les lettres minuscules, des majuscules, des chiffres, et des caractères spéciaux.

Prenez garde à ce que vous dévoilez

De façon publique. Sur les réseaux sociaux, on peut voir certaines personnes afficher publiquement le lieu où elles habitent, où elles travaillent, leur date de naissance, etc. Ainsi, si vous publiez publiquement une photo de votre voiture avec la plaque visible, il sera facile pour un petit pirate débutant de trouver votre domicile. Ajoutez sur les réseaux sociaux que vous partez en vacances à telle date, et pouf ! Votre maison est miraculeusement cambriolée durant votre absence…

Par ailleurs, lorsque l’on cherche un emploi, il est désormais très courant de nos jours de publier un CV en ligne. Faites attention ! N’indiquez pas votre adresse, ou pire encore (et certaines le font!), votre numéro de sécurité sociale. Votre CV est visible par tous, il regroupe toutes les infos sur vous : date de naissance, photo, nom et prénoms complets, numéro de téléphone, alors si en plus vous ajoutez votre domicile et votre numéro de sécu… Bingo pour les usurpateurs !

Écrasez vos disques durs inusités

Les disques durs d’appareils connectés sont composés de « cellules », qui accueillent vos données enregistrées (documents, photos, films, cookies, etc). Même quand vous effacez un disque, les informations sont récupérables, car il est possible d’extraire leur empreinte numérique. C’est pourquoi, en quelques instants, n’importe qui peut restaurer un disque dur, dévoilant tout ce qu’il y avait dessus au moment où vous l’avez effacé.

Pour « écraser » vos données, la meilleure technique est, comme son nom l’indique, de gaver l’ordinateur d’informations qui n’ont rien de sensibles. Effacez ensuite le disque, saturez-le encore une fois de fichiers qui vont occuper toutes les cellules SSD. L’idéal est de charger des livres électroniques et des films, qui sont extrêmement lourds, et vont rapidement écraser tout l’espace de votre disque. En répétant plusieurs fois ce gavage, l’empreinte de vos données sensibles sera supprimée définitivement, écrasée par des trucs inutiles.

 

Organisez une veille familiale ou professionnelle

Sensibilisez votre entourage aux dangers d’une mauvaise sécurisation de données. En leur expliquant ce qu’ils risquent s’ils sont piraté, et leur demander de ne jamais divulguer leur informations personnelles . Même si parfois, on a envie de frimer un peu sur les réseaux sociaux, il faut restreindre les publications personnelles à un cercle d’amis.

Si vous dirigeant au sein d’une entreprise, l’organisation d’un audit en sécurité informatique va vous éviter pas mal de problèmes. Les PME sont des cibles très prisées des pirates, qui volent à la fois les informations bancaires, les données du personnel, les brevets, etc.

 

Ayez plusieurs adresses mail

Une pour le travail et les affaires importantes (banque, agence immobilière, assurance, EDF, réseaux sociaux, Amazon, Pôle emploi, etc), et une autre adresse pour tout ce qui est plutôt inutile et peu risqué (abonnement à la newsletter de Kokopelli,, etc). Vous allez rapidement vous habituer à jongler entre vos adresses, et en plus, cela vous aidera à y voir plus clair, entre les mails importants et tout ce qui est superflu et pas urgent.

 

Attention aux logiciels gratuits

Il est vrai que certains logiciels, notamment les anti-virus, peuvent sembler être des investissements trop coûteux, surtout quand on peut installer un logiciel anti-malwares gratuit. Dans l’immédiat, l’idée paraît tentante… Mais voilà : la majorité des antivirus gratuits ne sont pas très performants (même le très fameux Avast, qui, il faut l’avouer, ne protège pas grand chose!). Pire encore, certains anti-virus et VPN gratuits vendent carrément vos informations à des tiers !

Allons, débourser un abonnement annuel de 80 € pour protéger toute la famille, c’est assez raisonnable. Effectuez un scan de temps en temps, et analysez les fichiers que vous téléchargez.De plus, quand vous achetez un antivirus performant, vous profitez des mises à jour régulières des équipes, qui travaillent d’arrache-pied pour se maintenir à niveau face aux outils et techniques toujours plus inventives des hackers. Certes, un anti-virus ne fait pas tout : votre vigilance sera déterminante quant à votre sécurité sur internet, mais l’installation d’un bon antivirus, comme Norton ou McAfee, est déjà un grand pas pour prévenir de nombreuses attaques, intrusions, mouchards, etc.

 

Désormais, vous avez sous la main tous les outils nécessaires pour maximiser votre sécurité sur le web. Si un jour, en vous aventurant sur le Dark web, vous trouverez votre propre identité à vendre pour seulement 50 €, c’est que l’heure est grave.

Manuel
News Reporter
Un peu geek sur les bords, j'aime tout ce qui est lié aux nouvelles technologies, au point d'en avoir fait un blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *