La réalité virtuelle : Tout comprendre à son sujet !

Le 21e siècle a débuté avec une gamme riche et variée de technologies innovantes et sensationnelles. Avec internet et les technologies numériques, c’est vers une révolution profonde de nos sociétés que nous tendons. Le numérique est d’ores et déjà omniprésent dans nos vies, mais ce n’est encore rien en comparaison avec ce qui arrive. L’univers du High-tech est rempli de technologies futuristes, qui n’ont rien à envier à Matrix ou à un conte de fées. Au nombre de celles-ci figure en haut de liste la Réalité Virtuelle. Depuis quelques années, on en entend parler avec un immense enthousiasme. De quoi s’agit-il réellement ? Que doit-on attendre de cette technologie au potentiel énorme, voire sans limites ?

Comprendre la réalité virtuelle

La réalité virtuelle est une sorte de simulation dans laquelle le sujet a l’impression d’être immergé dans une scène réelle. C’est une technologie informatique qui simule la présence physique d’un utilisateur dans un environnement artificiel contrôlé par des logiciels. L’utilisateur est donc plongé dans une réalité contrôlée et interactive, sur laquelle il peut agir. Plusieurs voies d’interactions sont alors possibles, allant de la commande par joysticks à des expériences sensorielles complexes.

Il est important de distinguer la réalité virtuelle de la réalité augmentée. Le principe de cette dernière repose sur la superposition à la réalité « réelle » d’informations numériques diverses. Cet ajout en temps réel de l’information permet de renseigner l’utilisateur sur un certain nombre d’aspects liés à ce qu’il observe. C’est le cas notamment avec les pilotes de chasse et leur dispositif d’affichage tête haute ou HUD (Head Up Display) en anglais. Grâce à cet écran transparent placé à hauteur de tête, le pilote a une vue en temps réel de la situation tactique. Cela lui permet de rester attentif à ce qui se passe hors de son cockpit, sans renoncer au contrôle des paramètres de vol vitaux.

 

Quelques interfaces de réalité virtuelle

Les interfaces sensorielles (visuelles, sonores, tactiles, olfactives) permettent de ressentir le monde virtuel et de s’y plonger. Une interaction devient alors possible, grâce à des capteurs de localisation corporelle et des interfaces manuelles motrices. Plusieurs interfaces sensorielles ont été conçues, notamment :
  • La Salle immersive qui est de forme cubique ou sphérique et constituée d’écrans de projection. L’utilisateur est alors plongé dans un environnement géométriquement cohérent dans lequel la perspective est recalculée en temps réel ;
  • L’Écran stéréoscopique muni d’un dispositif de traque de la tête de l’observateur. Une scène virtuelle s’affiche alors en vision stéréoscopique, et les images sont recalculées en temps réel selon la position des yeux de l’observateur ;
  • Le Gant de données qui comporte des capteurs et permet à l’utilisateur de saisir un objet virtuel. Il fonctionne grâce à la numérisation en temps réel des mouvements de la main et offre un réalisme très poussé.
  • Les Visiocasques qui sont des systèmes portatifs qui fournissent la localisation de la tête de l’utilisateur et la simulation du système visuel. Ils améliorent profondément l’expérience vidéo ludique grâce à une immersion totale à 360°.

Les casques de réalité virtuelle

Afin d’assurer une immersion la plus totale possible à l’utilisateur, ce dernier doit se servir d’un casque de réalité virtuelle. Il s’agit d’une technologie dont le développement a débuté dès les années 50, et qui connait un nouvel âge depuis peu. Le casque de réalité virtuelle encore appelé visiocasque est un dispositif d’affichage qui permet une expérience sensorielle dans un monde numérique. Encore appelé casque VR, il est muni d’écrans stéréoscopiques positionnés sur le plan focal des lentilles et d’une paire d’écouteurs. L’affichage stéréoscopique permet à l’utilisateur de percevoir la distance des objets proches et simule donc le relief et la profondeur.

Il existe sur le marché actuel plusieurs types de casques de réalité virtuelle, notamment l’Oculus Rift, le HTC Vive, le Samsung Gear ou le Google Cardboard. Leurs applications s’étendent à plusieurs secteurs professionnels, notamment :
  • Les jeux vidéo où elles trouvent toute leur place avec des jeux de plus en plus immersifs et indiscernables de la réalité. Le casque PlayStation VR de Sony offre par exemple cette possibilité ;
  • Les visites virtuelles industrielles, par l’intermédiaire d’une maquette 3D interactive ;
  • La médecine pour des séances de téléopération en réalité virtuelle sur un robot virtuel ;
  • L’armée qui a mis la réalité virtuelle au centre de ses formations au combat.
News Reporter
Un peu geek sur les bords, j'aime tout ce qui est lié aux nouvelles technologies, au point d'en avoir fait un blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *